[Appel à communications] Mettre en récit. Enjeux des formes contemporaines de narration, Metz 15-16 mars

Université de Lorraine

École doctorale Fernand Braudel

Centre de Recherche sur les Médiations (CREM) EA 3476

Appel à communication Colloque Jeunes Chercheur.e.s

Mettre en récit

Enjeux des formes contemporaines de narration

Metz, 15 et 16 mars 2018

[English version Below]

Les membres de l’Association des jeunes chercheur.e.s du Crem (Centre de recherche sur les médiations. Communication, langue, art, culture) organisent un colloque les 15-16 mars 2018dont le but est d’exposer et discuter les enjeux théoriques et méthodologiques de la mise en récit. Cette manifestation scientifique a pour but de rassembler des doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s issus de différentes disciplines des sciences humaines et sociales.

Qu’il s’agisse d’œuvres littéraires, cinématographiques, vidéoludiques, de la publicité, des discours politiques ou des réseaux sociaux, le récit se déploie aujourd’hui sous différentes formes. Longtemps, il a été étudié dans sa forme littéraire et textuelle. Désormais, il est étudié au regard d’une variété de formes en lien avec des facteurs économiques, sociaux ou culturels. Par exemple, le domaine de la communication politique est marqué par les pratiques de storytelling (Salmon, 2008), celui de la création vidéoludique s’inspire de notions telles que celle de narration spatialisée (Murray, 1998), la didactique propose de considérer comme mises en récit productions d’apprenants et enseignements (Dormoy, 1996).

Cette diversité de formes peut être questionnée au regard de la narratologie et des théories du récit, la narration renvoyant à une tradition de recherche marquée par la littérature (Genette, 1972 ; Todorov, 1969). À condition toutefois de ne pas en faire « un usage purement instrumental » (Baroni, 2016 : 226). L’étude de formes contemporaines de la narration doit donc s’accompagner d’un effort de théorisation du récit, et contribuer à faire évoluer les outils narratologiques qu’elle emprunte. Pour cela, il peut s’agir d’appréhender des objets en les considérant comme procédant d’une mise en récit, telles ces questions : quels récits du réel véhiculent les fake news relayées sur les réseaux sociaux ? Comment le data journalism qui s’appuie sur la représentation de données raconte-t-il une histoire sur la base de « faits purs » ?

Ce colloque se propose d’accueillir de jeunes chercheur.e.s dont les objets de recherche peuvent permettre, grâce à des questionnements transversaux, de saisir les enjeux des nouvelles formes de narration. Et ce, selon trois axes :

Axe 1 : Outils de la narration

  • Quels sont les méthodes et/ou terrains pouvant être convoqués pour étudier la mise en récit ?
  • Avec quels outils se construit le récit ?
  • Les technologies numériques influencent-elles l’émergence de nouvelles formes de narration ?

Axe 2 : Effets de la narration

  • En quoi la problématisation en termes narratologiques permet-elle l’émergence de questionnements ?
  • Quelle place occupe le récit dans la construction et la circulation de l’information ?
  • Quels sont les effets attendus par la mise en récit ?

Axe 3 : Formes de la narration

  • Quelle place pour l’interactivité entre auteur, contenu et récepteur dans les nouvelles formes de narration ?
  • Comment définir les limites de ce qui appartient ou non au domaine du récit ?
  • Comment en retour l’étude de ces formes de récits fait-elle évoluer la théorie narratologique ?

Références et orientations bibliographiques

BARONI, R. 2016. L’empire de la narratologie, ses défis et ses faiblesses. Questions de communication, vol 30, pp. 219-238.

BARONI, R. 2017. Les Rouages de l’intrigue : Les nouveaux outils de la narratologie postclassique pour l’enseignement de la littérature, Genève, Slatkine érudition. Préface de Jean-Louis Dufays, p. 213.

DORMOY, D.1996. Narrateur et point de vue ou comment raconter. In: Repères, recherches en didactique du français langue maternelle, n°13. Lecture et écriture littéraires à l’école, sous la direction de Catherine Tauveron et Yves Reuter; pp. 165-190. Disponible à l’adresse: www.persee.fr/doc/reper_11571330_1996_num_13_1_2183 [consulté le 10/02/2017].

GENETTE, G.1972. Figures III, Paris, Éd. Le Seuil, p. 286.

MURRAY, J. 1998. Hamlet on the Holodeck – The Future of Narrative in Cyberspace, Cambridge, MA: The MIT Press, p. 336.

SALMON, C. 2008. Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits [2007], Paris, La Découverte, pp. 9 -75.

TODOROV, T. 1969. Grammaire du Décaméron, La Haye, Mouton, p. 100.

 

Calendrier

  • Clôture des soumissions : 30 novembre 2017
  • Notification d’acceptation : 29 décembre 2017
  • Envoi des contributions pour les actes: 26 janvier 2018
  • Retour de l’évaluation des contributions : 12 février 2018
  • Colloque : 15 et 16 mars 2018
  • Envoi des versions définitives des contributions : 20 avril 2018

 

Modalités de soumission

Les doctorant.e.s et les jeunes docteur.e.s (ayant soutenu après le 1er septembre 2016) sont invité.e.s à soumettre une proposition de communication qui sera transmise sous forme de résumé en français ou en anglais (5 000 signes maximum, espaces compris, Times New Roman, police 12, interligne simple, avec 8 références maximum, 5 mots clés, un titre, au format .doc) à l’adresse ajccrem@gmail.com.

En objet, vous indiquerez « Narrations: VOTRE NOM, votre prénom ». Les informations suivantes devront figurer dans votre message :

  • nom, prénom,
  • courriel
  • statut universitaire/professionnel, université et université de rattachement
  • nom de votre directeur/trice de thèse
  • titre de la communication

 

Dans le document joint ne devront apparaître que le titre de la communication, le résumé, les références bibliographiques et cinq mots clés (nom, prénom et unité de recherche ne devront pas y figurer).

Toutes les propositions seront évaluées en double aveugle par des membres du comité scientifique.

Langues du Colloque : Français, Anglais.

Les frais de participation s’élèvent à  30 euros.

Publication : Une sélection de textes sera faite à l’issue du colloque en vue d’une publication dans un numéro thématique de revue.

 

Comité d’organisation

BAZILE Julien (Doctorant en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

CARLINO Vincent (Doctorant en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

CAYATTE Rémi (Docteur en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

FOURAR Fatima Zohra (Doctorante en Sciences du langage, Université Lorraine)

HADHOUMI Sana (Doctorante en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

KHELIFI Hadria (Doctorante en Sciences du langage, Université Lorraine)

MOULOUNGUI Merveilles Léoncia (Doctorante en Littérature générale et comparée, Université Lorraine)

Comité scientifique

ACHARD-BAYLE Guy (Université Lorraine)

BOUATTOUR Mohamed (Université de Sfax, Tunisie)

BOURDAA Mélanie (Université Bordeaux Montaigne)

DI FILIPPO Laurent (Université Lorraine)

FLEURY  Béatrice (Université Lorraine)

JEANDILLOU Jean-François (Université Paris Ouest Nanterre la défense)

LACHKAR Abdenbi (Université Montpellier 3)

MAIGRET  Eric (Université Sorbonne Nouvelle)

MEYER  Jean-Paul (Université de Strasbourg)

RAYMOND  Michel (Université Lorraine)

PERRON Bernard (Université de Montréal)

ROELENS Nathalie (Université du Luxembourg)

SIMONNOT  Brigitte (Université Lorraine)

SPIES Virginie (Centre Norbert Elias, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse)

STASSIN Bérengère (Université Lorraine)

WALTER Jacques (Université Lorraine)

 

[English Version]

Call for papers

Telling Stories
Issues and perspectives regarding contemporary narration

Metz, March 15th and 16th 2018

 

The members of the AJC CREM (Young Researchers Association of the Research Center on Mediations) organize a conference that aims to discuss theoretical and methodological practices regarding narration, on the 16th and 17th of November 2017. One of the goals of this conference is to gather PhD students and recent PhD holders coming from diverse Social Sciences and Humanities disciplines.

Nowadays, in books, films, video games, advertising, political discourse, or social networking, narratives can be found in many different forms and shapes. For a long time, such narratives have been studied from a textual and literary standpoint. Their study now increasingly takes into account a variety of different factors, be they economic, social, or cultural. Political communication studies are for instance interested in storytelling practices (Salmon, 2008), while video games making is drawing inspiration from notion such as that of spatial narratives (Murray, 1998), and didactics proposes to consider teachers and learners’ productions as narratives.

This diversity can be questioned using narratology and story theory, since the making of narratives is linked to a tradition of literary oriented research (Genette, 1972 ; Todorov, 1969), providing that this type of research is not manipulated and distorted to serve one’s agenda (Baroni, 2016 : 226). The study of contemporary narratives thus has to rely on theoretic work, and should participate in refining classical narratology tools and concepts. To do so, one might approach various issues as narrative constructions. What type of reality do fake news, as narratives, construct? How visual representations of the work of data journalists tell a story based on “pure facts”?

This conference welcomes junior researchers who share an interest in studying what is at stake in the most recent forms of narration and storytelling within three main axes:

Axis 1: Tools

  • What methods and/or fields can be useful to study the process of narration?
  • With what tools do stories get built?
  • Does digital technology influence the appearance of new forms of narratives?

Axis 2: Effects

  • How can narratology allow the emergence of particular concerns?
  • What role do narratives play in the construction and dissemination of information?
  • What are storytelling practices expected results?

Axis 3: Forms

  • What role does interactivity between producers, content, and users play in newer forms of narratives?
  • How can we define the limits between what constitutes a narrative or not?
  • How the study of such newer forms of narration participates in redefining and advancing narratology theory?

 

Bibliography

BARONI, R. 2016. L’empire de la narratologie, ses défis et ses faiblesses. Questions de communication, vol 30, pp. 219-238.

BARONI, R. 2017. Les Rouages de l’intrigue : Les nouveaux outils de la narratologie postclassique pour l’enseignement de la littérature, Genève, Slatkine érudition. Préface de Jean-Louis Dufays, p. 213.

DORMOY, D.1996. Narrateur et point de vue ou comment raconter. In: Repères, recherches en didactique du français langue maternelle, n°13. Lecture et écriture littéraires à l’école, sous la direction de Catherine Tauveron et Yves Reuter; pp. 165-190. Disponible à l’adresse: www.persee.fr/doc/reper_11571330_1996_num_13_1_2183 [consulté le 10/02/2017].

GENETTE, G.1972. Figures III, Paris, Éd. Le Seuil, p. 286.

MURRAY, J. 1998. Hamlet on the Holodeck – The Future of Narrative in Cyberspace, Cambridge, MA: The MIT Press, p. 336.

SALMON, C. 2008. Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits [2007], Paris, La Découverte, pp. 9 -75.

TODOROV, T. 1969. Grammaire du Décaméron, La Haye, Mouton, p. 100.

Schedule

  • Submission deadline: November 30th 2017
  • Acceptance notification: December 29th 2017
  • Papers for the proceedings submission: January 26th 2018
  • Evaluation of the papers: February 12th 2018
  • Conference: March 15th and 16th 2018
  • Final versions of the papers due: April 20th 2018

Submission Guidelines

PhD students and young Phd holders (who defended their dissertation after September 1st 2016) are invited to submit a paper for an oral communication. This paper will take the form of a 5000 sign abstract, either in French or English, written in Times New Roman, 12, single spacing, including a maximum of 8 bibliographical references, 5 keywords, and a title, in .doc format). Papers are sent to ajccrem@gmail.com.

The file will follow this guideline: “Narrations: LAST NAME, first name”. The following information must be included in the email:

  • First and last name
  • Email address
  • Academic status and university of affiliation
  • The name of your research supervisor(s)
  • The title of your paper

In the file, only the title of the paper, the abstract, the bibliographical references and the keywords appear (your name, academic status and university of affiliation are not included).

Abstracts will be evaluated in a double blind process by the members of the scientific committee.

Languages of the Conference: French, English.

The participation fee amounts to 30 euros

Publication: A selection of texts will be made at the end of the conference for publication in a thematic review issue.

Organizing Committee

BAZILE Julien (Doctorant en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

CARLINO Vincent (Doctorant en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

CAYATTE Rémi (Docteur en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

FOURAR Fatima Zohra (Doctorante en Sciences du langage, Université Lorraine)

HADHOUMI Sana (Doctorante en Science de l’information et de la communication, Université Lorraine)

KHELIFI Hadria (Doctorante en Sciences du langage, Université Lorraine)

MOULOUNGUI Merveilles Léoncia (Doctorante en Littérature générale et comparée, Université Lorraine)

Scientific Committee

ACHARD-BAYLE Guy (Université Lorraine)

BOURDAA Mélanie (Université Bordeaux Montaigne)

DI FILIPPO Laurent (Université Lorraine)

FLEURY  Béatrice (Université Lorraine)

JEANDILLOU Jean-François (Université Paris Ouest Nanterre la défense)

LACHKAR Abdenbi (Université Montpellier 3)

MAIGRET  Eric (Université Sorbonne Nouvelle)

MEYER  Jean-Paul (Université de Strasbourg)

RAYMOND  Michel (Université Lorraine)

PERRON Bernard (Université de Montréal)

ROELENS Nathalie (Université du Luxembourg)

SIMONNOT  Brigitte (Université Lorraine)

SPIES Virginie (Centre Norbert Elias, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse)

STASSIN Bérengère (Université Lorraine)

WALTER Jacques (Université Lorraine)


Laurent Di Filippo

Docteur en SIC et en études scandinaves. Membre du CREM. http://laurent.di-filippo.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *